En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

L’auriculothérapie à Pietrosella

Qu'est-ce la réflexologie auriculaire ? Située à Pietrosella en Corse-du-Sud, je réponds à vos questions à ce sujet.

C'est tout simplement la stimulation d'un point, d'un méridien, qu'il soit organique, fonctionnel ou énergétique, tout dépend de la méthode employée.
L'auriculothérapie est une "technique" officiellement reconnue depuis quelques années par l'Organisation mondiale de la santé comme une médecine traditionnelle.

Cette technique médicale, découverte il y a soixante-dix ans par un médecin lyonnais du nom de Paul Nogier, est dérivée de l'acupuncture et fondée sur la stimulation de points réflexes concentrés sur l'oreille. Chacun de ces points est représenté par un organe.
L’auriculothérapie va donc consister à traiter l’ensemble des points en correspondance avec la maladie.

On trouve les origines de l'auriculothérapie dans l’Égypte ancienne.
Les pirates qui portaient une boucle d'oreille, le faisaient, dit-on, en cherchant à stimuler le point de l'oreille correspondant à l'œil !
Plus près de nous, le docteur Valsava en 1717 cautérisait l'oreille pour soigner les maux de dents.
L'auriculothérapie a fait l'objet d'une énorme étude par le docteur Paul Nogier et son équipe, à Lyon dans les années 1950. Il identifia la projection de la colonne vertébrale avec certitude dans l'oreille, à partir du point "sciatique". Ce qui donne d'ailleurs d'excellents résultats sur cette pathologie.

La première cartographie fut créée en 1953. L'utilisation de l'oreille dans des buts diagnostique et thérapeutique est due à sa riche vascularisation et ses connexions nombreuses avec le système nerveux autonome.
Une expérience menée en 2001 par le docteur David Alimi, qui pratique à l'institut Gustave-Roussi de Villejuif, visait à prouver l'efficacité de l'auriculothérapie.

Grâce à une Imagerie par Résonance Magnétique (IRM), il a pu montrer la zone du cerveau qui s'affiche lorsque l'on stimule le pouce. Or, en perçant l'oreille avec un clou en or à l'endroit de la représentation du pouce sur l'oreille, l'IRM montre que la même zone s'affiche.
L’auriculothérapie est une thérapeutique réflexe, un microsystème de l’acupuncture. À ce titre, ses indications et limites sont proches de celles de l’acupuncture classique.

LES SOINS PAR L'ACUPUNCTURE AURICULAIRE

Cette technique de soins est un microsystème de l’acupuncture, qui s’effectue au pavillon de l’oreille. Son mode d’action est directement relié au système nerveux central.

Les organes du corps sont représentés sur l’oreille. En cas de troubles d’un organe, les points en correspondance présentent une altération qui sera détectée par un palpeur à pression et peut aussi être précisée par un détecteur électrique.
Le traitement de ces points pourra influencer le fonctionnement de l’organe altéré et améliorer ses troubles.
Le traitement peut être efficace en quelques heures ou quelques jours pour des cas récents. Pour des cas anciens, l’efficacité sera appréciée en une à quatre semaines. Chez des malades très réactifs, on peut noter une réaction type "d'aggravation éphémère".
Une nouvelle séance sera effectuée de façon tout à fait légitime, soit en cas de non résultat, soit une fois l’effet bénéfique estompé.

Les indications de l’auriculothérapie sont comparables à celles de l’acupuncture :

- les douleurs, aiguës ou chroniques, traumatiques, rhumatismales ou névralgiques, sciatiques…
- les souffrances physiques ou mentales - le stress et toutes les maladies liées au stress,
- les troubles fonctionnels, les intoxications et dépendances (tabagisme), les états allergiques,
- les troubles métaboliques, la prise de poids, la cellulite, le grignotage...

Les traitements ont pour but de modifier la structure du point. Ils peuvent être effectués de diverses façons :

- par de fines aiguilles stériles, posées pendant quelques secondes ou minutes,
- par des aiguilles semi-permanentes stériles, laissées en place une à deux semaines (ASP)
- parfois par des aimants de divers types, ou par des massages ou auto-massages,
- par des projections de soft-laser (laser pulsé), totalement indolores.
- par cautérisation. Ce sont de fins bâtons d'encens qui permettent de brûler très rapidement les points désirés. C'est une méthode que j'emploie fréquemment car elle permet d'agir longtemps sans crainte d'accrocher les ASP (petits clous) en dormant ou en se frottant les oreilles.