En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Protocoles de soins, réflexologies et naturopathie sur Ajaccio

Naturopathie

Réflexologie plantaire

Auriculothérapie

Consultation de naturopathie

Réflexologie auriculaire

Protocoles spécifiques

Cosmétiques

Méditation

Gérer le quotidien

Naturopathie et réflexologies
pathologies chroniques,arrêt tabac

Sophie Casanova, située à Ajaccio dans le département de la Corse-du-Sud, est spécialisée dans les protocoles de soins, la naturopathie et différentes réflexologies.

Très tôt, j’ai été bercée par les tisanes de thym et les masques à l’argile de ma mère et cette fameuse phrase « c’est bon pour la santé ». "Mange ceci, mange cela" : comme quoi l’éducation reste en grandissant. Mais le vrai déclic fût ce livre découvert au hasard dans un magasin bio, à l’âge de 20 ans, « Sauvez votre corps « de Katherine Kousmine. Cela a été la révélation de ma vie. Une prise de conscience énorme qui m’emmena dans la quête du « savoir se nourrir correctement ».

Commença alors le parcours de la formation suprême, celle qui allait me donner les meilleures indications, la vérité sur l'alimentation, nos besoins existentiels afin d’éviter les pathologies dégénératives, les cancers, toutes ces maladies émergentes malgré les prouesses de la médecine moderne.

Il faut reconnaître que plus on progresse, plus on dégénère. La question se pose : pourquoi ?
L’alimentation, notre mode de vie, notre éloignement à l’essentiel, la déconnexion à la nature.

Alors j’entrepris plusieurs formations, l’école de Robert Masson, puis la FLMNE qui est la faculté libre de médecine naturelle et d’ethnomédecine, celle de Jean Pierre Willem. J’y trouvais des réponses, celles que j’attendais, puis surtout les auteurs à lire, des tonnes de livres, de livres, des livres à n’en plus finir. Maintenant il me fallait encore plus d’outils, l'aromathérapie, la phytothérapie, la gemmothérapie étaient indispensables, puis la micro-nutrition, l'anatomie, la chimie organique.
Je me suis tournée vers la réflexologie plantaire chinoise et lymphatique car elle stimule les organes et donne de très bons résultats rapides, puis l'auriculothérapie puisqu'elle soulage les douleurs chroniques, articulaires en autres. Et le "graal" de la réflexologie: l'endonasale qui stimule les points à l'aide d'un stylet introduit dans les cornets nasaux où l'on obtient des résultats fabuleux sur toutes pathologies ORL, rhinites, sinusites, etc..

C’est un métier qu’on ne fait pas sans une véritable vocation, conviction même, car si aujourd’hui il y a un engouement pour les médecines non conventionnelles, ce n’était pas le cas il y a 30 ans. J’en ris aujourd’hui, mais si les bûchers des sorcières avaient existé quand j’ai commencé, je vous assure que j’aurais rejoint le clan de ces femmes brûlées pour avoir osé penser différemment. Mais lorsque l’on est persuadé d’être dans la vérité, il faut persévérer et l’avenir m’a donné raison.

Aujourd’hui, je consulte en cabinet, chemin d'Acqualonga sur Ajaccio/Mezzavia. Je me déplace également à domicile pour les personnes ne pouvant venir.

La consultation de naturopathie est particulière puisqu'elle va au fond du problème afin d'identifier la cause des maux, et avec l’expérience je sais que je vais leur demander de changer, de se prendre en charge, de prendre du temps pour eux, de se remettre en cause. Car évidemment on ne vient pas me voir pour un rhume ou en état d'urgence, ça c’est le rôle du médecin. On vient lorsque qu’on a frappé à toutes les portes médicales et qu’il n’y a plus de réponse.

Le rôle du naturopathe n’est pas encore bien défini dans l’esprit collectif, surtout en France où l’on est très à la traîne, on vient pour des pathologies lourdes, chroniques, ou tout simplement pour réapprendre à manger vu la prise de conscience générale depuis quelques années sur l'alimentation déplorable qu'on ingère.
L'avenir de mon métier, je le vois avec des collaborations du milieu médical, comme dans beaucoup d'autres pays où cela est déjà en place. C'est déjà parfois le cas car certains médecins ont une prise de conscience qu'il existe d'autres moyens, d'autres solutions pour le bien être de leurs patients. C'est pas une rivalité puisque ce n'est pas le même métier, c'est une complémentarité des connaissances, une harmonisation.
Le naturopathe ne fait pas de diagnostics, ne gère pas les urgences, il rétablit le bien être, l'alimentation, il complémente les carences alimentaires, il peut soulager les douleurs chroniques, il aide dans certaines pathologies à apporter d'autres solutions sans jamais interférer avec le traitement médical mis en place. Beaucoup l'ont déjà compris, et les collaborations se mettent en place doucement. Il faut du temps pour les prises de conscience.